Juillet 2013.

Un clic, une inscription, un numéro de Siret. La peur au ventre, l’envie de tester. Des doutes, de l’espoir. Je vous le racontais dans mon article « Devenir freelance », à mes tout débuts.

4 ans après ce clic fatidique, je suis heureuse de pouvoir dire que je suis toujours Freelance, que j’aime toujours autant mon métier. Quatre années d’aventures, de belles opportunités, de fabuleux « hauts » mais aussi des « bas » riches de leçons. Quatre années d’aventures que je ne regrette pas, et l’envie et l’espoir de pouvoir continuer de cette manière encore.

4 ans, 3 pays, 4 statuts.

J’ai été auto-entrepreneur en France, puis Self-employed en Angleterre, à nouveau auto-entrepreneur puis micro-entrepreneur an France et actuellement Zelfstandig en Belgique flamande. Pfiou. 4 ans, 3 pays différents, 4 statuts différents.

De quoi avoir le tournis parfois, ou plutôt « souvent ». Ceux qui me connaissent savent que je ne déteste rien de plus que les tâches administratives, se déclarer, tout ça. Et pourtant, j’ai l’impression d’être devenue une experte, et ce dans 3 pays différents.

Je peux même désormais vous dire que le statut le plus intéressant est bien celui des Uks : le statut de self-employed. Je pourrais en faire un article pour vous raconter si vous le souhaitez.

Juillet 2017

Ce que je retiens de ces 4 années de Freelancing :

J’ai vraiment appris à écouter mon instinct qui me disait de ne pas prendre un projet par exemple, j’ai appris à dire à un client que je ne souhaitais pas travailler avec lui, que je n’étais pas forcément le profil adéquat pour son besoin.

J’ai aussi appris à accepter des refus, à prendre du recul sur les contacts ou les projets. A ne pas toujours me jeter « corps et âme » dans mon travail. Il est important de savoir faire la part des choses entre le professionnel et le personnel.

J’ai fait de superbes rencontres, professionnelles avant tout, dont certaines se sont révélées devenir de belles amitiés.

J’ai pris confiance en moi, je n’ai pas peur de me tromper, de tester des choses, d’arrêter. Cela arrive, cela fait partie du jeu. Du coup je vois plutôt cela comme une chance d’apprendre tous les jours.

Je suis parvenue à rester sincère avec mes clients / prospects, je ne travaille pas sur des projets auxquels je ne crois pas, je ne travaille pas sur des missions qui ne me plaisent pas, ou que je ne sens pas. Parce que je ne ferais pas correctement ce qu’ils attendent. Cela serait dommage pour eux, mais aussi pour moi. Bref, je suis bien meilleure lorsque je m’éclate. Comme tout le monde au final, n’est-ce pas ?

Quand ton bureau prend enfin forme ! :) #viedefree #freelance #work

Une publication partagée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le

Au bout de 4 ans, je pense aussi avoir trouvé un bon équilibre entre mon travail et ma vie personnelle. C’est la raison principale qui m’avait motivée à me lancer à mon compte. Trouver ce point d’équilibre. Certes, aucune garantie d’obtenir des revenus réguliers, des projets qui tombent à l’eau, des clients un peu compliqués, beaucoup d’administratif et parfois la peur de ne pas être payée par certains clients. Cela arrive ! C’est rageant, et frustrant. Mais au final, j’adore avoir la possibilité de gérer mon emploi du temps comme je le souhaite, et cette liberté me permet vraiment d’être bien dans mon job, dans mon couple, dans ma famille…

Je ne sais pas si cela est viable sur le long terme, je me pose souvent la question. Mais pour l’instant ça l’est, j’ai la chance d’avoir des projets formidables sur lesquels travailler, des clients qui me font confiance et qui retravaillent avec moi.
Je souris en écrivant cet article, je souris en travaillant. Je trépigne toujours autant lorsque j’envoie un devis, lorsque je reçois des réponses positives, lorsque je commence une nouvelle mission. Je croise les doigts pour que cela dure encore !

Je jongle et je ne m’ennuie pas ! Bien au contraire.
Du coup… je pense pouvoir dire que j’ai trouvé ma voie ! :]

Mes autres articles sur le sujet :

Mes plus beaux bureaux
3 ans en freelance
2 ans en freelance
Devenir Freelance

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires

  1. Petitgris

    Enfin quelqu’un qui s’épanouit dans son travail ! cela fait plaisir de lire ton enthousiasme et de voir que tu sais tirer des leçons des échecs plutôt que de baisser les bras ! Bravo et longue vie en Freelance :) Bisous

    Répondre
    • MamzelDree

      Je me suis lancée, j’ai tenté, et je suis globalement très contente de ce choix ! Maintenant il faut maintenir le cap ;)
      Bisous !

      Répondre
  2. Audrey

    Je pense me lancer dans un futur très très proche comme freelance et ça fait plaisir de lire un témoignage de quelqu’un qui ne le décrit pas comme un enfer mais qui se plait dans son activité. Bonne continuation !

    Répondre
    • MamzelDree

      Je te souhaite bonne chance si tu veux te lancer ! :) C’est toujours un peu effrayant, et puis tu commences à prendre tes marques… :)
      Bonne continuation à toi aussi !

      Répondre
  3. Leslie

    Ça marche super bien pour toi, c’est chouette. Moi ça fait bientôt 4 mois que j’ai commencé et j’atteins presque le SMIC. Quel boulot pour y arriver ! Tu travailles pour des clients français ou autres ? A terme, j’aimerais bien me reexpatrier aussi avec le statut d’auto-entrepreneur… Tu es bien en Belgique flamande ?

    Répondre
    • MamzelDree

      Héhé, le début n’est pas toujours évident c’est sûr, ne lâche rien ! :)
      Tu ne peux pas avoir un statut de micro-entreprise FR si tu vis à l’étranger. D’ailleurs regarde bien ailleurs, les statuts sont parfois bien + intéressants, notamment concernant la déduction des frais par exemple ! Ou le plafond^^
      Du coup mes clients sont d’un peu partout, j’en ai en France, aux USA, aux UKS, en Espagne, en Russie aussi. C’est plutôt varié.
      Et oui je suis en Belgique flamande depuis décembre dernier :)
      Bon courage en tous cas ! :)

      Répondre
  4. Djahann

    Un jour, je me lancerai !
    Quand je vois le nombre de personnes épanouies d’être free lance…. même si bien sûr il doit y avoir des moments difficiles.
    Bravo d’avoir osé !

    Répondre
    • MamzelDree

      Oh oui, parfois c’est la merde, il ne faut pas se le cacher ! :) LOL.
      Faut apprendre à composer avec les prospects, accepter les refus, dire non aussi, ne pas se laisser marcher sur les pieds, … beaucoup de choses ! Et le pire, les clients qui ne paient pas… on ne sait pas quels sont nos droits, on passe beaucoup de temps à faire de l’administratif aussi.
      Mais bon, c’est toujours pareil, au début on galère, on fait des erreurs, on apprend et on ne les refait plus ;)
      Merci ! <3

      Répondre
  5. Marie-Charlotte

    Je suis ton parcours depuis 4 ans et je dois dire que je suis admirative. Je me suis lancée un an après toi et tu fais partie des personnes qui de près ou de loin ont contribué à ce changement dans ma propre carrière. Et d’ailleurs tu me donnes envie d’écrire moi aussi un article bilan alors merci à toi ! Et tout le meilleur pour la suite !

    Répondre
    • MamzelDree

      Héhé ça fait plaisir de lire ça ! C’est super motivant de voir les parcours des uns et des autres, on apprend beaucoup en échangeant, en partageant. J’ai hâte de lire ton article bilan en tous cas ! :)
      Pareil, bonne chance pour la suite :)

      Répondre
  6. Avner UZAN

    Salut Adrienne, je suis tombé sur ton site par hasard. Je suis Digital Nomad et Community Manager tout comme toi. Je n’ai toujours pas encore lancé mon site mais je souhaitais te féciliter pour tes 4 ans de freelancing.
    A bientot, sur la toile ou sur les routes !

    Répondre
    • MamzelDree

      Merci beaucoup ! :)
      Bonne chance à toi aussi ! Dès que tu as un site ou un blog, n’hésite pas à me donner le lien que je puisse suivre aussi tes aventures ! :)
      A très bientôt !

      Répondre
  7. Sylvie Enfin moi

    Mais bravo ton billet donne vraiment envie de se lancer
    Je ne le regrette pas non plus ce changement de vie
    Bonne soirée et bonne continuation

    Répondre
    • MamzelDree

      C’est clair qu’une fois qu’on prend nos repères… ça va mieux :)
      Bonne continuation à toi aussi, bisous ! :)

      Répondre
  8. lydie

    j’ai beaucoup aimé ton article, d’ailleurs ça m’intéresse beaucoup un article sur le Freelance en Angleterre
    des bisous

    Répondre
  9. oppia

    L’auto-entreprenariat doit être une super expérience… qu’il faut avoir le courage de commencer !

    Répondre