Lors de mon expatriation à Guildford au Royaume Uni j’ai souvent pris l’avion pour rentrer en France. Je suis habituée au voyage Nantes / London Gatwick puisque je rentrais au moins une fois par mois pour voir des clients en France, mais aussi ma famille et mes amis bien sûr.

Souvent quand je rentrais en France en semaine, mon vol arrivait vers 11h et quelques à Nantes. Du coup avec ma famille on aimait s’arrêter pour pique-niquer avant de rentrer sur Bressuire où ils vivent. Soit à 1h et quelques de route. Même si cela se fait vite, on aimait bien profiter pour se poser et déjeuner ensemble, sur le pouce.

C’est à environ 10 minutes de l’aéroport, et c’est immense ! D’ailleurs, on passe au-dessus du Lac en avion et je voulais absolument le voir « d’en bas ». C’est comme cela qu’on a découvert ce lieu.

Je ne connais qu’un seul spot -dont je ne connais pas le nom-, on marche un peu dans des bois et là, pleine vue sur le lac qui s’étend à perte de vue !

1 2

Magnifique n’est-ce pas ?

Regardez ces couleurs ! Et ce jour-là c’était si calme et paisible… Tellement agréable de venir s’y poser, s’installer, et observer. Une vraie merveille !

3 4

Mais il s’avère que c’est une réserve naturelle qui peut s’étendre sur 6 300 hectares en hiver ! On y recense plus de 550 espèces de végétaux ! Etant donné sa situation sur les voies de migration, on y trouve 270 espèces d’oiseaux dont les hérons cendrés, mais aussi 50 espèces de mammifères, 30 espèces de poissons, et 12 espèces de batraciens. (Informations récupérées sur le site Réserves Naturelles).

Il y a également de nombreux chemins pédestres, plus de 72 kms ! De quoi faire de très belles balades !
Quand j’irai vivre sur Nantes, je pense que j’y serai régulièrement, j’adore ce genre de cadre.

Oh et encore une chose rigolote, on voit les avions passer au-dessus du Lac :

Alors, vous connaissiez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires

    • ROSE-LINE SIMON

      Bonjour Nathalie, franchement, il serait souhaitable de voir des hérons, aigrettes, et autres oiseaux des marais plutôt que les avions.
      d’abord, je ne comprends pas pourquoi ils passent juste au dessus… mais bon, les routes aériennes sont ce qu’elles sont.

      Répondre