Mardi soir, postée devant ma petite télé dans mon nouveau chez-moi je découvre l’émission Prise Directe présentée par Béatrice Schönberg sur France 2. Il était question des héritages et de leurs « effets ». Il parait que 80% des héritages se passent mal en France… De quoi donner froid au dos.

prisedirecte_fr2

– L’émission commence d’abord avec cet homme abandonné à la naissance qui devient plombier je crois et qui se fait adopter à 20 ans par une dame non mariée, sans enfants, dont les soeurs sont dans le même cas. L’homme voyage dans le monde, galère dans sa vie et à ses 60 ans un généalogiste débarque chez lui (qui habite maintenant à Madagascar) et lu donne un chèque de 600 000 euros qui va être encore suivi d’au moins le double… Et la chance n’arrive pas seule car il apprend par la suite qu’il aura encore un héritage venant de sa « vraie » famille » ce coup-ci. Incroyable ! Mais vrai…

– Puis il y a cette famille recomposée qui se déchire « quelques millions d’euros », comme s’il n’y en avait pas assez pour tout le monde… Le père a 3 enfants d’un premier mariage, il est dirigeant d’une entreprise qui fonctionne plus que bien, il se remarie sous la communauté des biens avec une femme qui -elle aussi- a déjà 3 enfants d’un premier mariage. Forcément les enfants du père (qui ont toujours travaillé dans l’entreprise du père) se questionnent sur la normalité de devoir partager l’héritage laissé par la père avec les 3 demi-frères qui sont les enfants de la nouvelle belle-mère… Et là bam c’est le drame. La loi prévoyant que sous le régime de la communauté des biens l’héritage sera divisé en 6 et non en 3, et le père ne voulant pas parler de ça, hé bien ça pète, la famille se déchire, il y a même eu un mort… Bref l’horreur !

– Et le dernier reportage, je l’ai trouvé un peu « bof », i lfaut dire qu’il s’agissait d’une femme qui apprend que son père avait caché la vie qu’il avait avant elle et ses deux frères (ou soeurs…). Le père avait eu 8 enfants, mais les avait tous abandonnés à la DDASS à leur naissance. Du coup elle est choquée et se pose plein de questions sur son père désormais décédé. Et cette jeune femme veut rencontrer ces gens qui eux ne veulent pas la voir. Le truc c’est qu’elle a le bon rôle, elle a été élevé par cet homme, elle a eu la chance d’avoir un père alors que les 8 autres non. Ce qui explique qu’ils ne veulent pas la voir elle et ses deux frères (ou soeurs) avec leurs jolies photos de famille qui ne les contiennent pas. Mais on n’entend à aucun moment parler de la mère de ces 8 enfants, car jusqu’à preuve du contraire il faut un ventre où mettre le bébé, et il faut être deux pour en abandonner un… Bref, un goût de non-fini…

droit_famille_succession

En tous cas cette émission m’a vraiment intéressée, car les questions d’héritage on en entend de plus en plus parler. Mais ce qui est atroce c’est de voir toute cette haine (surtout dans la seconde émission) et cette soif de l’argent ! Ce que cette envie peut faire faire aux uns et aux autres, c’est du n’importe quoi. Pire que des bêtes mais pas pour de la bouffe, pour de l’argent !

Après il est évident que des questions se posent lors d’un héritage, qui doit avoir quoi, comment partager le patrimoine familial surtout s’il y a beaucoup d’enfants etc.  Mais cela n’explique pas le fait de vouloir dépouiller les parents de leur fortune aussi minime qu’elle soit, c’est le travail et le souvenir d’une  ou de deux vies qui sont en jeu. Plus que de l’argent c’est le symbole d’une réussite, même si l’on ne parle pas de millions et qu’on parle  là d’un terrain viticole, ou agricole, qu’on parle d’une maison, d’une collection de vieilles voitures. Et surtout ne pas oublier que même si c’est quelque chose qui va revenir aux enfants, jusqu’au dernier souffle cela appartient aux parents

Je suis probablement trop idéaliste, mais je ne comprends pas cette envie de tout détruire pour obtenir quelque chose qui revient certes de droit, mais qui ne doit pas être réclamé comme un dû surtout avant la mort…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pas de commentaire

  1. Miss Café

    Quand mon grand père maternel est mort, leur maison était en vente. Elle a été vendue deux semaines après sa mort. Si, nous, les petits enfants étions contents pour ma grand mère qui allait pouvoir vivre sans se soucier de ses finances, une de nos tantes a réclamé sa part de la vente… Et là: aberration: si elle voulait lui donner sa part, elle devait la donner aussi aux 5 autres héritiers….. LA pauvre. mes les autres ont été plus intelligents: ils lui ont redonné après. Et ils ont fait les papiers pour qu’à son décès, cet argent ne soit pas pris en compte dans l’héritage afin que la punaise ne puisse pas en bénéficier une autre fois. C’est sordide hein? Moi, cela m’ a dégoûté à jamais de cette tante. Pire qu’un vautour… Et malheureusement, c’est le lieu commun de beaucoup…. Bisous!

    Répondre
  2. Célibataire et Stupéfiante

    N’empêche, les lois sur l’héritage conduisent souvent à l’apparition de situations qui sont anormales. C’est plus une question de justice, en fait, qu’une simple question d’argent.
    Quand j’étais petite, ma mère a travaillé jour et nuit pour acheter un studio pour que je puisse y vivre. Je vis dedans actuellement. Sauf que, même si elle l’a entièrement payé seule, il est considéré comme un bien acquis pendant qu’elle était mariée avec mon père. Il y a 2 ans, mon père l’a plaquée pour une femme plus jeune, qui avait deux autres enfants, et qui était enceinte de lui. En théorie, tous ces Razmoket peuvent demander une part de mon studio. Alors forcément ma mère qui s’est battue toute sa vie pour que je n’aie pas de problème de logement n’avait aucune envie que ses biens reviennent aux enfants de la femme qui a foutu sa vie en l’air et c’est bien normal.
    Je crois qu’au bout de plus d’un an de bataille, ils ont trouvé une solution.. Mais quand même…

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)