Comme vous le savez, je vis en Angleterre à Guildford depuis maintenant six mois ! C’est fou comme ça passe vite, je ne les ai pas vus passer ! Même si désormais on est bien installés, les premiers temps n’étaient pas tout roses, principalement parce que nous avions une tonne de choses à faire, et que nous ne savions pas forcément à quoi nous attendre. D’autant plus qu’on n’avait peu de temps pour arriver. D’où cet article, je me suis dit que mon expérience pourrait servir à ceux qui veulent s’expatrier en Angleterre.

Avant de partir

Déménager c'est un peu comme jouer à #Tetris ! :)

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le

Si vous vous expatriez, il vous faudra de l’argent. Peut-être avez-vous trouvé un travail, mais si ce n’est pas le cas, il vous en faudra un. Hé oui, ici ou ailleurs, on ne paie pas son loyer avec des sourires, lol.

Dans le Sud de l’Angleterre que je commence à mieux connaître, il y a bien plus de travail qu’en France, c’est donc bien plus simple de trouver un emploi. Attention cependant, certains boulots sont payés au salaire minimum, donc il faut tout de même bien le choisir. Et en Angleterre on peut plus facilement vous virer aussi.

Donc tout commence avec la recherche de l’appartement, pour cela vous pouvez vous aider des sites comme Rightmove, Zoopla, et Gumtree. Il ne faut pas trop hésiter lorsque l’on apprécie un appartement, car selon les villes la demande est très forte. Sachez qu’il faut aussi penser -comme en France- à la Coucinl Tax (impôts locaux), qui se détermine par quartier.
En gros, d’abord vous allez sur ce site avec votre code postal, vous verrez alors votre « Council Tax Band » qui détermine dans quelle « tranche » de tarif vous êtes. Vous pouvez également chercher sur le site de votre ville, souvent ils proposent une recherche par code postal qui vous permettra de savoir environ combien vous allez devoir payer. C’est vraiment une dépense à ne pas négliger, donc il vaut mieux en connaître la somme avant.

 

Encore une chose sur le logement, souvent les propriétaires passent par des agences. Et je trouve la manière de fonctionner intéressante. Ici pas besoin d’avoir des tonnes de papiers, vous prétendre à un appartement, vous « postulez » en ligne. Dans ce document on vous demandera vos revenus, jusque là c’est logique. Si vous êtes en poste, ils contacteront votre entreprise pour vérifier le montant que vous déclarer gagner. Dans ce questionnaire, ils vous demanderont également de donner des contacts de vos anciens propriétaires, et sachez qu’ils vont les contacter ! Votre ancien propriétaire recevra un mail avec des questions sur votre comportement de locataire. Puis l’agence reviendra vers vous pour vous dire si oui ou non vous l’obtenez. Donc -de mon expérience- vous ne recevez pas un appartement seulement sur vos revenus, mais aussi sur recommandation de votre ancien propriétaire. En gros nous devions répondre à bon nombre de questions, et l’agence sous-traitait à une autre entreprise -qui ne nous a jamais vus ni parlé- de vérifier nos informations : identité, antécédents bancaires, etc…

Pensez à déclarer aux impôts en France que vous partez. On sait bien comment cela se passe, donc préférez le papier que vous emportez vous-même au centre des impôts afin d'(être sûr(e) que le document soit traité, et pas perdu, non remis, non traité, ou mangé par le chat de la secrétaire. (Comment ça je me moque ? Je ne sais pas pour vous, mais lkes impôts ont une tendance incroyable à ne pas prendre en compte mes demandes d’infos, ou mes changements lorsque je les fais en ligne, alors le papier est la meilleure solution !).

Dites-le également à votre banque, obtenez le statut d’expatrié. Certains comptes ont des frais plus importants si vous habitez en France.

Une fois là-bas

Hello #England ! On s'installe doucement… :) #Guildford

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le


Vous venez d’obtenir les clefs de votre appartement ? Allumez votre imprimante et faites directement des copies de votre contrat de location pour justifier que ça y est, vous avez une adresse en Angleterre, puis :

Allez à la banque, chez HSBC, et ouvrez un compte.
Si vous pouvez prouver que vous gagnez chaque mois plus de 500 pounds, vous pouvez ouvrir un Bank Account, obtenir une carte de crédit (qu’on appelle Debit Card, le Credit Card étant complêtement autre chose en Angleterre), faire des prélèvements automatiques, obtenir un carnet de chèques, suivre vos comptes sur le net, etc…
Si vous ne pouvez pas prouver que vous gagner au minimum 500 pounds . mois (parce que vous êtes freelance et qu’on vous paie sur votre compte français, ou parce que vous êtes étudiant ou parce que vous n’avez pas encore de boulot), préférez le Basic Bank Account. Vous aurez une Debit Card, vous pourrez suivre vos compte sur Internet, mais vous ne pourrez pas faire de prélèvements automatiques depuis votre compte.

Faire la demande pour obtenir National Insurrance Number, c’est votre numéro d’assurance maladie, un peu comme votre numéro de carte vitale. Il est à vous, et ne changera pas de toute votre vie. il vous suffit de prendre rendez-vous, de vous y rendre, de prouver votre identité, mais également justifier votre emploi en Angleterre (montrez votre contrat de travail), et prouver que vous vivez bien en Angleterre (contrat de location, factures électricité, Council Tax, Internet, etc…).

Pour Internet, vous pouvez trouver sur ce site tous les espaces où vous pourrez avoir le Wifi gratuit, en attendant d’avoir une box.
D’ailleurs pour internet, vous avez deux grands noms : BT ou Virgin Media. Vous n’avez qu’à choisir en fonctionde vos besoins, et sur leurs site vous aurez la possibilité d’entrer votre code postal pour voir ce qu’ils peuvent vous proposer en terme de débit notamment.

Pour l’électricité, ils ont aussi EDF, mais également Npower. Pour l’eau c’est Thames Water.

Pensez aussi à vous enregistrer chez un General Practicer, un GP comme on dit ici. Ils ont des maisons médicales et vous pouvez presque tout y faire. En Angleterre ça marche par quartier, vous devez aller sur ce site, entrer votre code postal (oui ici on fait tout avec le code postal) et vous trouverez le GP le plus proche de chez vous.

Last thing but not least, pensez à vous inscrire auprès du Consulat sur la liste des français établis hors de France.
C’est utile parce que :

– cela facilite lors du renouvellement de vos documents administratifs (exemple : la création de votre nouveau passeport, ou si vous le perdez);
– cela vous permet d’exercer votre droit de vote depuis votre nouvelle résidence;
– cela vous protège en cas de problème : vous localiser en cas de crise, informer vos proches en cas d’accident ou de rapatriement, veiller au respect de vos droits en cas de détention.

Je crois que vous êtes prêt(e)(s) à vous expatrier en Angleterre maintenant non ?
Attention tout de même, ces informations sont généralistes et dépendent de votre vite, de votre statut, de vos choix. Je vous partage seulement ma petite expérience de six mois, ce ne sont pas des vérités absolues. Si vous avez des questions, pensez à contacter l’Ambassade de France en Angleterre qui saura vous conseiller au mieux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

  1. Farfadette

    Merci de toutes ses explications !! Ca pourrait nous servir un de ces jours si l’entreprise du barbu décide de s’expatrier en Angleterre !!

    Répondre
  2. Sogaga

    C’est génial, merci de partager ton expérience ! J’espère que ça va me servir, je pense partir en octobre 2015 :D.
    Tu as mis combien de temps à préparer ton départ ?

    Répondre