Je vous expliquais récemment notre projet de partir nous expatrier dans la zone flamande de la Belgique, plus que quelques semaines avant notre arrivée… Nous avons tellement hâte, mais pour l’instant nous préparons surtout notre arrivée. Pour l’instant on a surtout la tête dans les cartons, mais avant de vous raconter tout cela, j’aimerais revenir sur notre premier week-end de repérage, celui du 23 septembre dernier. Quelques jours à Bruxelles, logés dans un appart’hôtel à l’est de la ville.

Dès notre arrivée, nous avons pris la direction de l’Atomium au nord de Bruxelles. Érigé pour l’Exposition Universelle de 1958 , cette construction est un lieu à ne pas manquer.

L’atomium en résumé, c’est :

– 102 mètres de hauteur;
– 9 sphères de 18 mètres de diamètre et de 250 tonnes;
– 2400 tonnes;
– la représentation d’un atome de fer, enfin plutôt d’un cristal élémentaire de fer.

Six des neufs sphères sont accessibles au public, dont 4 à la visite :

ATO-planA4-fr.indd

Il y a une exposition permanente qui permet de découvrir l’histoire de l’Atomium, de l’idée à sa réalisation. J’ai trouvé un paragraphe expliquant l’état d’esprit de l’époque et comment est née cette idée sur le site de l’Atomium :

« Tout débute en 1958, lorsque Bruxelles s’apprête à accueillir l’Exposition Universelle, aussi connue sous le nom d’Expo 58. Une Exposition Universelle est un grand rassemblement mondial qui a lieu tous les quatre ans et où tous les pays construisent un pavillon pour y présenter leurs coutumes et leur savoir- faire.
Chaque pavillon est en quelque sorte une vitrine du pays. Chaque Exposition Universelle a un thème
et un bâtiment phare. Cette année Là, c’est la science qui est à l’honneur. En effet, on est alors persuadé que grâce au progrès scientifique, on se déplacera bientôt en navette au lieu de voitures, on aura tous un robot à la maison pour faire le ménage, on ne sera plus jamais malade et on pourra vivre dans l’espace…
En 1958, au contraire d’aujourd’hui, le monde entier est vraiment persuadé que la science va résoudre
tous nos problèmes et améliorer notre vie. Pour l’Expo 58 : il faut donc trouver un moyen de magnifier l’atome et ses applications à travers un pavillon exceptionnel. C’est alors que l’Architecte André Waterkeyn remarque que, dans la nature, les atomes de fer s’organisent selon une structure cubique régulière que l’on pourrait aisément reproduire à l’échelle d’un édifice. Il réalise donc une maille élémentaire de fer (9 atomes de fer) agrandie 165 milliards de fois qui donne aujourd’hui cette forme de cube sur pointe à l’Atomium, avec 9 atomes reliés entre eux par 20 tubes, le tout étant supporté par 3 grands piliers. Ainsi est née l’Atomium avec sa forme unique.
 »

Atomium-miniature

Mais l’expo qui m’a vraiment scotchée était l’installation numérique TALK, réalisée par le collectif d’artistes Visual System.
Il s’agit d’une création très originale à base d’orchestration digitale de sons, de couleurs et de lumières.
On s’assoit et surtout on en prend plein les yeux et les oreilles !

Voici une petite vidéo de cette expo partagée par le chéri sur IG :

Puis rendez-vous dans la plus haute des sphères d’où on a un panorama fabuleux sur la ville.

Pour la petite histoire, ce jour-là mon chéri m’a fait une jolie demande en mariage. Juste là devant le petit point d’eau qu’on voit sur la photo ! :]

Journée découverte et pleine de surprises ! :) W/ @ithinuel #Atomium #Bruxelles #Brussel #Belgique

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le

Et puis on prend les escaliers et les escalators pour redescendre.
Atomium-escalier

On lève encore les yeux, on se dit qu’on était tout là-haut quelques minutes avant…

Atomium-detail

Une bien jolie visite !
Y avez-vous déjà été ?

Rendez-vous sur Hellocoton !