Le musée Guggenheim de Bilbao est un bâtiment moderne incroyable, situé au bord du fleuve Nervión. Dessiné par Frank Gehry et ouvert au public depuis 1997, ce musée est né d’un programme destiné à moderniser le pays basque espagnol. Ses 24 000 mètres carrés de structure en titane qui ont coûté 100 millions de dollars, ont réellement attiré l’œil et les touristes internationaux dans cette ville résolument perçue comme dynamique et et moderne.

DSC_1706

La structure du musée est travaillée sur le thème de l’océan pour rappeler que Bilbao est originellement une ville de pêche, de l’extérieur le bâtiment contemporain évoque un bateau. De l’intérieur, c’est également une splendeur.

DSC_1757

La lumière naturelle y entre pleinement, grâce -entre autres- à l’atrium (de 3 niveaux) composé essentiellement de plaques de verre. Dedans comme dehors les matériaux choisis permettent de jouer sur les reflets de la lumière et des couleurs. Un vrai régal pour les yeux !

DSC_1763

DSC_1771
Le bâtiment attire l’œil, les expositions ne déçoivent pas

On ne peut pas passer à côté des installations qui sont placées autour du musée ! Pour commencer il y a le Puppy, ce chien géant habillé de fleurs de Jeff Koons (1992), l’Araignée de Louise Bourgeois (1999) pour ne citer qu’elles.

DSC_1717

Comme j’adore l’art moderne et contemporain, nous avons décidé de visiter le Musée. Voici les expositions présentées :

Richard Serra – La matière du temps

Richard Serra travaille la matière au travers de formes sculptées, des ellipses à la complexité d’une spirale. Les pièces sont sont composées de couloirs de différentes proportions (larges, étroits, allongés, comprimés, hauts, bas) toujours imprévisibles.On intègre ces installations, on se promène l’intérieur et on vit une expérience particulière, enrichissante, puissante et parfois perturbante.

DSC_1765

Son travail est construit autour de cela, de la réflexion sur le mouvement et la perception du spectateur. Perception temporelle (début, fin, souvenir visuel et physique, temps de l’expérience, …), mais aussi perception olfactive (le son change en fonction des évolutions des formes).

C’est une expérience très particulière, mais très intéressante, et ludique !

Ragnar Kjartansson : The Visitors

La salle Film & Video du Musée Guggenheim Bilbao est consacrée à l’art vidéo et à l’image en mouvement, c’est dans cette salle qu’on a découvert l’oeuvre de l’artiste islandais Ragnar Kjartansson appelée « The Visitors » (titre inspiré du dernier album du groupe Abba).
Il s’agit d’une installation multicanal comprenant neuf projections simultanées, chaque projection filme un artiste qui est dans une pièce dédiée avec son instrument, tous sont filmés séparément mais jouant simultanément une oeuvre musicale complète.
Pour ce faire, Ragnar Kjartansson a invité un groupe d’amis de sa ville natale et des musiciens dans un manoir de l’état de New York qu’il visite régulièrement depuis 2007 : la ferme Rokeby.

Ragnar Kjartansson – The Visitors, 2012 Duration: 64 minutes © Ragnar Kjartansson. Photo: Elísabet Davids

La musique est issue d’un poème écrit par Ásdís Sif Gunnarsdóttir, tandis que l’arrangement musical a été réalisé par l’artiste Davíð Þór Jónsson.

Cette performance est formidable, on devient la petite souris qui s’immisce pendant une création artistique. On se déplace dans la salle et on s’approche d’un artiste, on écoute sa part du tout musical ! Vraiment fabuleux !

Rétrospective sur Georges Braque

Cette exposition a eu lieu à l’occasion du 50ème anniversaire de la mort de l’artiste, et nous permet de re/découvrir toutes les étapes de son travail artistique depuis le fauvisme, au cubisme jusqu’à ses derniers paysages.

Georges Braque Le Viaduc de l’Estaque, début 1908 Huile sur toile  72,5 x 59 cm Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris Dation, 1984 © Georges Braque, VEGAP, Bilbao, 2014 Photo © Georges Meguerditchian

Georges Braque
Le Viaduc de l’Estaque, début 1908
Huile sur toile
72,5 x 59 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris Dation, 1984
© Georges Braque, VEGAP, Bilbao, 2014
Photo © Georges Meguerditchian – Centre Pompidou, MNAM-CCI/Dist. RMN-GP

Georges Braque (1882−1963) est l’un des plus grands artistes du XXe siècle. Il était un peintre, un graveur et un sculpteur,il a créé avec Pablo Picasso et Juan Gris, le Cubisme, et a inventé la technique du collage. Sa grande créativité était nourrie également de ses rencontres, il faut dire qu’il vivait à l’époque où Paris était l’épicentre de la création des idées et il cotoyait de grands artistes et intellectuels : il était ami avec le musicien Erik Satie, ou encore avec les intellectuels Carl Einstein ou Jean Paulhan, ou encore avec les poètes Pierre Reverdy, Francis Ponge et René Char. Ces rencontres ont réellement bouleversé et influencé sa créativité artistique, et on le ressent réellement tout au long de cette rétrospective.

J’ai vraiment adoré ce Musée et ses expositions, j’ai acheté quelques souvenirs dans la boutique, et on a continué notre découverte de la ville. Je vous raconterai ça dans un prochain article !
Et vous, avez-vous déjà visité ce Musée ? Ou Bilbao ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires

  1. Farfadette

    Une bien belle visite dis donc !!! Etant de Zaragosse à la base c’est vrai que le côté basque je n’y vais pas souvent même si j’y ai de la famille ! Mais faudra que j’aille voir cette ville un de ces jours et surtout ce musée dont tout le monde parle !!

    Répondre
  2. Anne

    Mes semaines sont décidément trop courtes… encore une destination pas si lointaine où je n’ai pas trouvé le temps d’aller. Ces images me redonnent envie!

    Répondre
  3. Planete3w - Blog voyage

    Merci pour la visite culturelle. Bilbao est la prochaine ville d’Espagne (après Barcelone, Madrid, Valence, Alicante, Tenerife et l’Andalousie) que nous irons découvrir. Nous ne manquerons pas d’aller visiter ce musée :).

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)