Je vous parlais récemment du livre appelé « Le chant des sorcières » de Mireille Calmel qui traitait de la légende de Mélusine (entre autres). Aujourd’hui je suis ravie de vous présenter la suite : « La reine de lumière » qui est divisée en deux tomes 1. Elora et 2. Terra Incognita.

Toujours aussi envoûtants, les romans de Mireille Calmel nous entraînent loin, bien loin des histoires qu’on ne connaît que trop bien, bien loin dans l’imaginaire… Ses romans sont toujours aussi agréables à lire, ils se dévorent, et on en redemande.

Je vous propose de découvrir l’histoire de ces deux romans.

*** Tome 1 : Elora ***

Résumé :
1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s’enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l’homme à terre pour récupérer le précieux message qu’il était venu porter. Car Elora n’est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs d’une fée. En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d’imaginer l’impact qu’aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes deux jusqu’à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu’après bien du sang et des larmes… Des souterrains obscurs du Dauphiné aux dorures d’un Vatican sous l’emprise de la famille Borgia, une lutte à mort entre le Bien et le Mal emporte les personnages dans son tourbillon. Qu’ils soient brigand, duchesse, vagabond, pape ou sorcière, tous connaîtront la passion, le drame et l’amour avant de parvenir enfin à la résolution des mystères.

*** Tome 2 : Terra incognita ***

Résumé :
À l’heure où, bouleversée par la mort du prince Djem, la duchesse Hélène quitte les splendeurs et les intrigues du Vatican pour la France, un crime irréparable se prépare dans les recoins les plus secrets du château des Sassenage.
Qui l’empêchera ? La belle Algonde, délivrée enfin de sa malédiction ? Sa fille Elora, qui chemine inexorablement vers son destin ? Enguerrand le guerrier blessé ? Mounia l’Égyptienne ?
Peu à peu, depuis la Sardaigne, Rome ou Istanbul, arrivent ceux qui de tout temps ont été destinés à mener l’affrontement final.
Mais le mal aux multiples visages rôde, sournois et invisible, autour de chacun.
Et bien fol serait celui qui tenterait de prédire l’issue de ce combat fatal entre l’ombre et la lumière…

Alors, cette histoire vous tente ?
Mais attention, pour rappel il vaut mieux lire « Le chant des sorcières avant ». :)

Rendez-vous sur Hellocoton !