Du monde, du monde et encore du monde pour ce Hellfest, les journaux annoncent 52 000 personnes par jour. Bien évidemment c’est compréhensible vu les têtes d’affiche : Iron Maiden, Aerosmith, Trivium, Rob Zombie, Clutch, Deep Purple, Status Quo, Black Sabbath, Slayer, pour les plus connus !

cover1

Je vais vous raconter comment j’ai vécu ce festival, mon tout premier d’ailleurs !

L’arrivée sur le site
On cherche désespérément comment se rendre sur le festival, ce n’était pas super bien indiqué -avouons-le-, puis à la recherche d’une place pour se garer, puis un lieu où poser sa toile de tente, une fois cela fait… C’est l’heure de se rendre à l’entrée pour faire poser son bracelet; la pose est rapide, mais l’entrée dans le festival lui-même impose une attente d’environ une heure, de quoi prendre le soleil et commencer à se faire des copains. Ça chante, ça avance, une vraie marée humaine motivée et enjouée. Le soleil commence à cogner, et tout le monde n’attend qu’une chose : entrer pour prendre une bière bien fraîche ! De mon côté j’ai eu la chance d’obtenir un Pass VIP/Presse, alors l’attente était de très courte durée (et ça… c’était vraiment super !).

L’ambiance ? Excellente pardi !
Tout le monde connait les a priori sur les métalleux ?! En version courte : barbus, chevelus, de vrais ours qui adorent pogoter et boire de la bière ? Certes c’est vrai, mais je ne me suis jamais sentie aussi à l’aise qu’ici. Les gens sont sympas, s’aident, discutent, chantent, rigolent. L’ambiance bon enfant est bel et bien là : joie et décontraction sont au rendez-vous ! L’amour de la musique (et de la bière) avant tout, et ce quel que soit l’âge car ici se côtoient des générations très différentes, mais tous ont la même passion pour la musique métal.

1

Les décors ? Incroyables !
Une guitare géante trône sur le rond-point devant l’entrée du festival. A l’intérieur, il y a une grande roue, un corbeau géant, une tête de mort gonflable qui donne accès à l’espace VIP, des stands de barbeucs dont les odeurs ne cessent de titiller notre estomac tout au long de la journée, et bien sûr des bars, et des stands merchandising où l’on peut se procurer des beaux souvenirs du Hellfest. J’ai craqué pour un t-shirt et un sweat à capuche qui m’était très utile le soir.
L’équipe du festival s’est vraiment déchirée ! Une fois le soleil couché le décor change encore : néons roses, torches enflammées sur les bâtiments et c’est le moment où l’on profite pleinement des jeux de lumières sur les scènes et c’est le moment de profiter des feux sur la place pavée !

2

Et les concerts dans tout ça ?
Certains viennent pour des groupes en particulier, d’autres pour l’ambiance et certains encore pour faire des découvertes. Je suis dans le premier cas, mais je cherche aussi à faire des découvertes musicales, et j’étais bluffée par le groupe américain Caspian, que je ne connaissais pas du tout. J’allais simplement faire un tour au p’ti coin quand j’ai entendu quelques notes sympathiques, je me suis approchée, et là j’étais transportée ! Des mecs à fond dans leur son, et dans le partage, un public ultra réactif, il faut absolument que je me procure leurs sons pour découvrir ça plus en détails !

Le concert de Trivium était fabuleux, la foule à l’écoute et vraiment à fond avec les artistes, les mecs de Rob Zombie sont toujours aussi bons, Iron Maidon également, et Slayer qui nous a fait un set extra. Aerosmith m’a mis la larme à l’œil avec « Dream On », ce son m’a toujours profondément touchée, je ne saurai pas vraiment dire pourquoi. Black Sabbath en live ce n’est finalement pas hyper agréable (et oui il chante faux…).

Et le pass VIP dans tout ça ?
Ce pass donnait accès à toute une zone dédiée à la presse, on avait une salle avec pc, prises et wifi à disposition. On pouvait écouter les nouveaux albums des groupes présents, faire des interviews (sur liste), et suivre les conférences de presse. On avait un bar avec un scêne sur laquelle les soirs il y avait des spectacles (pyro, etc). Dans la cour, certains skateurs s’éclataient sur le skatepark aménagé pour eux, les zones d’ombres et les hamacs étaient pris d’assault par les festivaliers VIP, et surtout des vrais toilettes, avec de l’eau courante et même du savon, quel luxe !

Tout ça pour dire que j’ai adoré mon Hellfest : pour la musique, le décor, les potes, l’ambiance, tout ! (bon ok, sauf : le camping sauvage, mes cheveux qui ont pris cher, les coups que je me suis pris sur la tête durant le concert de Clutch…). Le retour a la réalité était assez difficile, mais ces trois jours étaient vraiment super ! :)

Alors, l’année prochaine vous venez pour les 10 ans du Hellfest ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

  1. Du côté de chez Ma'

    Contente de lire que tu t’es éclatée !
    C’est marrant mais avant de lire des CR de ce Hellfest, je n’aurais pas classé Deep Purple et Status Quo comme des groupes de métal :-)

    Répondre
    • MamzelDree

      Oui c’était vraiment génial ! :)

      J’aurai dû mettre « rock/métal » dans mon article et non seulement métal ! :p

      Répondre
  2. Laure

    Bonjour,

    Je me demandais, êtes-vous arrivée le jeudi ou le vendredi au festival?
    J’ai peur de la longue attente pour la pose bracelet le jeudi ^^ Pas facile de savoir combien de temps prend le fait de réussir à se garer avec les bouchons, puis de faire la queue à la billeterie. C’est toute une organisation le hellfest, mais j’ai hâte!

    En tout cas votre article donne envie.

    Répondre
    • MamzelDree

      Hello Laure,
      effectivement c’est un peu la galère ! En gros nous on y va trois jours, mais on n’arrive que le vendredi matin, certains viennent le jeudi soir.
      En gros on sait déjà qu’il n’y aura plus de place sur le camping alors on va sur les autres parkings et on y plante la tente.
      Mais c’est clair que si tu veux voir un groupe spécial, faut prévoir du temps (au moins 2/3h) pour te garer, planter ta tente, prendre ton bracelet et t’y rendre.

      Rdv au Hellfest Laure ! :)

      Répondre
      • Laure

        Ah oui quand même! Nous on ne dort pas au camping, alors ça fait déjà ça de moins ^^ On va tester le retrait des bracelets le jeudi pour nous faire gagner du temps le vendredi. En espérant qu’on ait pas trop de bouchons…

        Merci pour ta réponse et peut-être qu’on se croisera!

        Répondre

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)