J’ai vu ce type d’article chez Ophélie du blog Evil From Paradise, Isabelle du blog From Side 2 Side et plus récemment chez Marion du blog Voyages De Prof, cela m’a donné envie d’en rédiger sur ce thème à mon tour.

Pour vous rappeler la chronologie des faits : je me suis expatriée en Angleterre un an (de Novembre 2014 à Novembre 2015), et j’en suis revenue. Non pas que je n’aimais plus cette vie ou cette ville, bien au contraire, mais suite à une rupture assez tragique que j’évoque peu en détails ici. J’ai ensuite passé une année ici en France (de Novembre 2015 à dans quelques semaines), dans la ville de Bressuire dans les Deux-Sèvres (avec son joli Château), à me reconstruire et à reprendre le contrôle de ma vie en faisant le point sur moi et ce que je voulais vraiment.
Cela n’a rien de triste ou autre, bien au contraire, je trouve que faire le point est essentiel pour se recentrer et continuer d’avancer sur de bonnes bases.

Je me suis rendue compte que cette expatriation avait vraiment eu un grand impact sur ma vie comme je vous l’expliquais dans un article dédié : « L’expatriation et moi ».

#Guildford #Surrey #Uk #Expat

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le

Du coup faisons le point sur ce que je n’avais encore jamais fait avant d’habiter en Angleterre :

* Louer une voiture *

Les villes anglaises sont très bien desservies, cependant quand on veut aller fouiner dans la campagne environnante il est plus facile d’avoir un véhicule. Du coup j’ai profité d’un week-end où mon père et mon frère m’ont rendu visite pour louer une voiture sur 3 jours et découvrir les environs.

* Conduire de l’autre côté de la route -avec une voiture anglaise- *

Forcément qui dit louer une voiture dit « conduire une voiture » avec le volant à droite, les vitesses à gauche, tout ça… Alors je n’ai pas eu de soucis avec les vitesses, mais j’avais plutôt du mal à me positionner sur la route -du moins au début- j’avais toujours peur de déquiller le rétro d’une autre voiture. Mais au final ça se fait très bien, il suffit d’un peu d’entraînement !

Je peux également faire des variantes comme : « conduire une voiture française en Angleterre », « conduire une camionnette française en Angleterre », « conduire une voiture automatique anglaise en Angleterre » ou encore « conduire une voiture automatique française en Angleterre ».

Under the trees… #Guildford #England #castle #castlegrounds

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le

* Faire mes courses à 21 heures *

Alors ça c’est un des trucs que j’ai vraiment adoré lors de mon année à Guildford : pouvoir faire mes courses quand je le souhaitais ! Entre autres le soir après 21 heures ! C’était quelque chose de FORMIDABLE !

* Penser dans une autre langue *

Je parle déjà couramment l’allemand (ma famille étant originaire de la Moselle, près de la frontière allemande, nous parl(i)ons tous l’allemand comme le français), et désormais je parle couramment l’anglais. Bien que mon année de retour en France m’a quelque peu rouillée, le switch d’une langue à une autre se fait de manière automatique. C’est assez surprenant quand cela arrive, et qu’on ne cherche plus (trop) ses mots dans une langue. On sent vraiment qu’on passe un cap quand on rêve dans une autre langue ou encore mieux, quand on comprend une blague et qu’on en fait également.

Allez je vous fais ma préférée en anglais (mon chéri est trop fier de la raconter dès qu’il peut :]):

How many tickles does it take to make an octopus laugh ?
Ten tickles (tentacules)

* Travailler dans un commerce anglais *

Lors de mon arrivée à Guildford je n’étais pas très sûre de mon niveau en anglais, d’autant plus que travaillant comme Freelance je pouvais passer des jours sans avoir besoin de sortir et de parler avec des locaux. Du coup j’ai décidé de chercher un part-time job dans la ville de Guildford, et j’ai travaillé dans un très joli endroit qui s’appelait « Caracoli ». C’est une sorte de salon de thé et une épicerie fine. J’y ai travaillé pendant 1 mois et demi, juste histoire de me familiariser avec la langue et m’obliger à pratiquer quotidiennement. J’ai adoré cette aventure, d’ailleurs, je vous raconterai cela en détails dans un prochain article !

* Passer du temps dans des pubs *

On ne peut clairement pas comparer les bars français et les pubs anglais, mais c’est plutôt une manière de dire que je n’ai jamais passé autant de temps hors de chez moi. En Angleterre, on n’invite peu les gens chez soi, on se rejoint surtout dans d’autres endroits : cafés, pubs, etc.

D’ailleurs j’aurais dû rajouter « seule » : *Passer du temps SEULE dans les pubs ». Chose que je n’avais jamais faite avant, juste m’asseoir avec un livre, mon ordinateur et profiter d’un bon chocolat chaud avec des marshmallows, yummy. Bon en vrai avec un bon cidre, mon préféré : l’Aspall !

Le meilleur moyen de finir une bonne journée ! :) @roguesbar #Beer #cider #apero #Guildford #expat

Une photo publiée par Adrienne Zmiko (@mamzeldree) le


* Avoir envie de m’expatrier à nouveau (et le faire vraiment) *

Revenir d’Angleterre n’était pas vraiment un choix, plutôt une conséquence, et mon envie de repartir ne s’est jamais éteinte. Une nouvelle opportunité s’est présentée et cette fois il s’agit de partir en Belgique, dans la zone flamande.
En fait, je vois cette nouvelle expatriation comme une étape, je ne sais pas si l’on y restera toute notre vie ou pas, en tous cas, l’envie d’ailleurs est bel et bien là. Qui sait, peut-être qu’on ira en Irlande, en Allemagne, en Suède ? On verra bien, mais c’est amusant de se rendre compte que les vraies frontières ne sont des limites que si l’on accepte qu’elles le soient.

J’en profite pour vous inviter à relire les articles sur les trucs marrants à savoir sur les anglais #1 et le second article. Bonne lecture ! :]

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires

  1. BB Marmotte

    J’adore lire ce genre d’articles :) Et je m’y retrouve même si moi je ne suis pas en Angleterre mais en Pologne, notamment pour le fait de faire ses courses tard ou le dimanche (quel pied :P) ! Je ne suis pas bilingue anglais bien que je me débrouille, alors je t’envie de parler couramment la langue :) Ici j’utilise l’anglais – ou quelques mots de polonais + des gestes pour me faire comprendre quand la personne ne parle pas anglais haha ^^

    Répondre
    • MamzelDree

      J’avoue que sans parler la langue c’est déjà plus compliqué !
      Là où on part c’est le néerlandais qui prime, certains parlent le français mais cela reste en minorité (on s’installe dans la « campagne »), on va devoir apprendre la langue.
      Tu apprends le polonais toi ?
      Heureusement qu’il y a des signes qui sont compréhensibles partout : manger, pipi… lol

      Répondre
  2. Petitgris

    Dans certaines régions de France la population est encore « coincée » ! Seule au café serait mal vu chez nous lol faire les courses à 21 h c’est vraiment le rêve ! Tu as bien raison de penser t’expatrier à nouveau, N’hésite pas ! Bises

    Répondre
    • MamzelDree

      C’est exactement ça ! En France tu ne peux pas vraiment t’arrêter à un café et t’y installer seule. Alors qu’en Angleterre, déjà les pubs sont bien vus (en France café = bar = pas terrible surtout dans la campagne !), ce sont de chouettes endroits ! :)

      Répondre
  3. Ophélie G.

    C’est vraiment chouette de voir tes « premières fois » en Angleterre ! Je partage le « aller seule au pub » (chose que je n’avais jamais faite en France) ou conduire ! Et bien évidemment, faire ses courses à des heures de dingues ! Hier soir, j’ai ajouté une nouvelle première fois à ma liste : dîner à 17h ! :D
    J’ai hâte que tu nous raconte ton expérience dans le commerce ! xx

    Répondre
  4. tania

    merci de ce retour d expérience
    j imagine que cela te force à te surpasser
    moi conduiire en Angleterre chaoeau !!

    Répondre
  5. Natieak

    C’est une belle expérience de vie que tu as vécu. La fin est triste mais cela t’as aussi apporter beaucoup et tu en gardes de jolies souvenirs. C’est très enrichissant tout ça.

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (ne sera pas publié)